ITW Marie Chaigneau

Publié le 16 septembre 2015

Petit tour de l’autre côté de l’Atlantique pour aller à la rencontre de Marie Chaigneau, installée depuis quelques mois au Mexique.

Nous la remercions d’avoir accepté de répondre à nos questions mais nous souhaitons également la remercier pour son dynamisme, sa sympathie et son implication durant plusieurs saisons effectuées au SMASH en tant que joueuse, entraineur/coach, bénévole active… Un GRAND merci !

 

Peux-tu nous en dire plus sur ta nouvelle vie ? Où vis tu exactement ? Quelles sont tes missions ?

Le terme « nouvelle vie » correspond exactement à ce que je suis en train de vivre, en même temps c’était le but recherché ! Je vis à San Pedro, une ville DSC_0189dans une autre ville : Monterrey (environ 5 million d’habitants), au nord du Mexique, au cœur de montagnes, perdues dans le désert.
Ici, j’enseigne le français comme langue étrangère aux mexicains. J’appartiens à l’Alliance Française de Monterrey et j’interviens également en collège.


Pourquoi avoir choisi le Mexique ?

Je n’ai pas réellement choisi le Mexique. J’ai postulé dans le monde, et ce poste s’est avéré être la meilleure option en tant que débutante dans cette nouvelle matière à enseigner (commencer dans une grande alliance me semble plus judicieux), mais aussi en terme de challenge linguistique, de situation géographique et de condition de travail (appartement, salaire, horaires, etc.)


Ça fait presque 2 mois que tu es partie là-bas, as-tu des conseils touristiques à nous donner ?

J’ai passé une petite semaine sur la côte pacifique sud du pays, et un peu sur la péninsule du Yucatan… c’est juste magnifique. Entre la plage de sable blanc, d’eaux turquoises et chaudes et temples mayas…
Ici à Monterrey, le tourisme n’est pas la première source de revenu ! C’est une ville complètement tournée sur les affaires et l’industrie, même si les chaînes des montagnes demeurent superbes et certains coins très mexicains de la ville résistent encore aux influences américaines (à 2h de route en voiture de la frontière des USA).


Parlons un peu basket quand même… Penses-tu faire du basket là bas ?

Et bien… oui ! J’en fais un peu avec un groupe de profs mexicaines à un niveau loisir. Ca fait du bien de retoucher la balle orange, et d’un point de vue introducteur social, c’est parfait. Mais je n’en ferai pas plus que ça ! (ça ne m’empêche pas de vibrer derrière l’équipe de France pour l’Euro et de suivre cette saison les résultats des équipes du SMASH !).
En revanche, je me suis mise au Kick-boxing ! (certains diront qu’entre mon basket et ce sport il n’y a qu’un pas ! Bref). Nouveau défi en perspective dans ce pays de football (d’ailleurs Gignac a signé ici…) et de box !


Et le SMASH dans tout ça… quel a été ton plus beau souvenir au club?DSC_0692

J’ai deux souvenirs qui resteront parmi les points forts de ma modeste carrière : notre victoire en coupe de Vendée au Vendéspace et ce moment dans les vestiaires après un match où on a obtenu notre montée en Nationale 3…
Sans oublier les matchs où les supporters du SMASH, uniques, nous faisaient vibrer sur le terrain.


Si tu devais adresser un mot au club pour cette nouvelle saison, quel serait il ?

Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente continuation ! Le club est sur de bons rails, il ne tient qu’à vous de continuer à faire ce que vous faites déjà si bien.
Je suis heureuse d’avoir mis une pièce à l’édifice, et d’être passée par là. Je souhaite également de tout cœur aux nouvelles/nouveaux smasheuses/smasheurs de vivre d’inoubliables instants comme j’ai pu le faire à vos côtés, que ce soit sur le terrain ou en dehors…

 

Marie